Alter-Ego


 

Partagez | 
 

 Il faut bien plus qu'un tube de colle pour réparer une vie brisée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
Lilly H. Parker
« »
Messages : 13
Date d'inscription : 16/10/2014
Points : 24
Ft. : Holland Roden
Localisation : ???

MessageSujet: Il faut bien plus qu'un tube de colle pour réparer une vie brisée   Jeu 16 Oct - 21:13


   
Lilly H. Parker
ft. Holland Roden

   

   
It's your identity

   
Prénom(s) : Lilly Heaven
   Nom : Parker mais née Hamilton
   Âge : 25 ans
   Groupe : Topaze, du moins, c'est ce que semble indiquer mon bracelet
   Rang : Libre
   Localisation : à l'ouest, en sécurité
   Job : Je n'ai jamais travaillé, l'argent de l'héritage et de la maison me suffisait pour vivre alors pourquoi travailler alors que l'anarchie règne en maitre à présent ?
   Laisser le champ libre au staff pour le groupe :
   [ ] Oui, aidez moi !
   [X] Non, je sais ce que je veux.
   
   
Come into my head

   
Je suis quelqu'un de très secrète et de solitaire. Disons qu'un évènement de ma vie m'a surtout forcée à le devenir. J'aime rester chez moi à lire ou m'inventer une vie meilleure. Je sais qu'il faut se contenter de celle qu'on a mais croyez-moi, personne ne voudrait vivre à ma place. Je fais des cauchemars, réminiscence de mon passé mais depuis quelques années, ils sont plus espacés dans le temps. J'ai beaucoup de mal à accorder ma confiance, en particulier quand il s'agit d'un homme.
A part ça, je suis quelqu'un comme les autres, je cuisine, surtout des pâtisseries parce que j'adore ça et quand quelqu'un a ma confiance, je suis comme tout le monde, à ceci près qu'il y a toujours une étincelle de tristesse dans mon regard.  

   
Comment avez-vous découvert l'existence des Soul Mate Jewel ? : Les pubs pour ce bracelet n'arrêtaient pas de tourner en boucle à la télé, voilà comment j'ai connu cette objet. Comment vous êtes-vous procuré le votre ? : Une des rares amies qui m'a soutenue me l'a offert en me disant qu'il me porterait chance. Qu'avez vous fait lorsqu'il s'est activé ? : Je n'en suis pas sure mais je crois bien que je me suis mise à hurler et à faire une crise de panique. Quel est votre point de vue face au conflit qui plonge le monde dans le chaos ? : Ma vie est déjà un chaos à lui tout seul alors un de plus ou un de moins, quelle différence cela fait ?
   
Où étiez vous lorsque la situation a commencé à dégénérer ? :
   [ ] Au boulot, en train d'essayer de clarifier la situation.
   [X ] Enfermé(e) à double tour chez moi, bien sûr...
   [ ] Dans la rue, en train de faire parler mes poings.
   [ ] En train de planifier un plan pour les prochaines semaines.
   
Comment avez-vous réagit lorsque votre Soul Mate Jewel s'est activé ? :
   [ ] J'ai essayé de comprendre ce qui se passait...
   [ ] J'ai lutté pour essayer de le retirer !
   [X] J'ai pété un câble.
   [ ] J'ai tout de suite pensé à un complot.
   
Vous avez forcément vu la marque des âmes soeur naître sur le corps de quelqu'un, peut-être le votre, qu'en pensez vous ?
   [ X] Tant que ça me concerne pas...
   [ ] J'en sais rien, mais si ça nous permet de trouver l'âme soeur...
   [ ] J'suis sûr(e) que c'est qu'une connerie de plus.
   [ ] C'est plutôt joli.
   
Vous vous retrouvez seul(e) dans un endroit que vous ne connaissez pas. Votre première réaction ?
   [ ] Chercher à manger.
   [ ] Essayer de trouver à tout prix quelqu'un que je connais.
   [X ] Me terrer dans un coin...
   [ ] Explorer les lieux.


   
Are we all we are

   
Je me rappelle d'un livre où les héroïnes se préparaient à se battre contre la Mort avant de se rendre compte qu'en réalité, elles se battaient contre la Vie. Vers la fin du livre, la principale héroïne conclu même qu'on n'est pas préparé à combattre la Vie et c'est bien vrai. Vivre est bien plus douloureux que mourir et je le sais par expérience. Pour que vous compreniez ce que je veux dire, il est préférable que je reprenne tout depuis le début.

Je suis née le 22 avril 1994, dans une ville dont je préfère oublier le nom et l'existence. J'avais une vie tranquille. De bonnes notes à l'école, plein d'amis, une popularité à toute épreuve, ou presque. Je menais une vie normale en somme mais ce que j'étais à cette période de ma vie importe peu. En revanche, l'année de mes 17 ans est bien plus passionnante. Enfin, façon de parler bien évidemment.
Cette année-là, il y a eu une série de meurtres dans ma ville. Des femmes, retrouvées assassinées chez elle ou dans un parc ou encore dans la rue. Une véritable psychose s'était installée en ville. Tout le monde se méfiait de tout le monde ou presque parce que personne n'aurait imaginé que le meurtrier pouvait être un avocat de la ville. Un homme respectable, généreux, aimant, ayant une femme et une fille. Non, personne n'a pensé à soupçonner ne serait-ce qu'un instant Colin Hamilton et pourtant.

On était en train de diner quand la police et le FBI ont sonnés à la porte. Calmement. Trop calmement, mon père, enfin, mon géniteur, il ne mérite plus que je le nomme mon père, s'est levé et il nous a braqué avec son arme. Je me souviens d'avoir tremblé de peur. Non pour moi mais pour ma mère et aussi pour ses victimes.
Il nous a ficeler à nos chaises, nous prenant ainsi en otage. Sous le choc, je ne pleurais pas. Ma mère non plus, elle ne faisait que répéter un simple mot « pourquoi ? ». Bonne question mais Colin ne répondait pas. Au contraire, il s'agitait de plus en plus en demandant le départ des policiers, hurlant à qui voulait l'entendre qu'il allait nous tuer.
Dans ces cas-là, la notion du temps n'existe plus. Étions-nous otage depuis des heures ou seulement quelques minutes quand il a commencé à mettre sa menace à exécution ? Je ne saurais dire tellement le temps semblait s'étirer à l'infini. Quoi qu'il en soit, il braqua son arme sur ma mère et lui tira une balle dans l'estomac. Je me suis mise à hurler tout ce que je savais, retrouvant l'usage de mon corps, je me débattis contre les cordes qui mordaient ma chair mais rien ne se produisit à part l'immense souffrance que je ressentais alors. Ma mère était face à moi en train de souffrir le martyr et je ne pouvais rien faire d'autre que me débattre contre des liens solide et hurler à plein poumon.
Pour me faire taire, mon père attrapa un long couteau de cuisine et, de la lame aiguisée, me menaça.
Ensuite, tout alla très vite, du moins, de mon point de vue. Il me traina dans le salon avant de me jeter sur le sofa et de commencer à arracher mes vêtements. Entrer dans les détails n'est pas utile mais il m'a violé, m'a entaillé la peau et la chair tendre autour de ma poitrine et sur ma poitrine avant de me poignarder à l'estomac. C'est à ce moment-là que la police est entré mais il était bien trop tard. Déjà, je ne sentais plus la douleur, tant le brouillard qui m'entourait s'épaississait.

Je me suis réveillée quelques jours plus tard, dans une pièce entièrement blanche et très lumineuse. Trop même. J'ai cru que j'étais morte jusqu'à ce que j'entende une voix puis d'autres sons. J'étais en vie et à l'hôpital. On m'a raconté que ma mère était malheureusement morte et qu'un policier, à moins que ça ne soit un agent du FBI, je ne m'en souviens plus vraiment, avait descendu mon géniteur. J'avais 17 ans, j'étais devenue une orpheline, mon géniteur était un psychopathe et ma vie était déjà fichue. Vous pensez surement que je suis pessimiste. Possible que je le sois mais quand vos voisins, vos amis vous tournent le dos parce qu'il voit en vous la fille d'un meurtrier en série, occultant que vous êtes sa dernière victime, croyez-moi, votre estime de vous-même diminue et touche le fond.
Pendant près d'un an j'ai vécu dans un foyer. Aucune famille d'accueil ne voulait héberger la fille d'un tueur mais je m'en fiche, le personnel du foyer m'acceptait comme j'étais. Mieux que ça, ils m'aidaient jour après jour à essayer de me reconstruire et puis, j'avais aussi des amis, ceux qui me soutenaient envers et contre tout.
Après le lycée, ayant hérité de tout lorsque j'ai eu 18 ans, j'ai vendu la maison et je me suis barrée loin de cette ville de cauchemar, ne gardant contact qu'avec mes amis les plus proches, autrement dit, pas grand monde. J'ai pas mal bouger, continuant mes séances de psychothérapie par téléphone tant j'avais la flemme de changer de psy à chaque fois que je changeais de ville.

Huit ans après le drame, j'ai réussi à me défaire de pas mal de soucis. J'ai arrêté de me voir comme une victime, j'ai repris ma vie en main. Enfin, pas totalement, il y a une chose que je n'ai pas réglé, c'est la vision que j'ai de mon corps. Mes cicatrices sont certes fines et blanches mais elles sont là et n'ayant pas envie d'expliquer leur origine, je ne les expose pas et surtout, j'ai tiré un trait sur toute sexualité, ce qui est un peu contraignant quand la gent masculine vous trouve à son goût et qu'un simple regard peut bouleverser votre vie à tout jamais.

   
I'm a pirate you're a princess

   
Prénom/Pseudo : RubyMoon
   Âge : 27 ans
   Découverte du forum : recherche de forum sur FB
   Avis sur celui-ci : J'aime bien, sinon je ne serais pas ici
   


   

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

UC


Dernière édition par Lilly H. Parker le Dim 19 Oct - 21:39, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
G. Oliver Clinngress
« je cherche encore »
Messages : 69
Date d'inscription : 02/09/2014
Points : 120
Ft. : Amber Heard
Localisation : IN THE SOUTH.
Disponibilité : FREE WAY

MessageSujet: Re: Il faut bien plus qu'un tube de colle pour réparer une vie brisée   Ven 17 Oct - 10:58

Bienvenue !

Je suis désolée de ne pas avoir cerné complètement ta demande dans la partie des invités J'aime vraiment vraiment, beaucoup ton pseudo, j'ai hâte de lire cette fiche qui me semble déjà prometteuse.

Si tu as des nouvelles questions, je suis là
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilly H. Parker
« »
Messages : 13
Date d'inscription : 16/10/2014
Points : 24
Ft. : Holland Roden
Localisation : ???

MessageSujet: Re: Il faut bien plus qu'un tube de colle pour réparer une vie brisée   Ven 17 Oct - 14:13

Il n'y a pas de soucis, ça arrive

Edit : je n'arrive pas à choisir de lieu pour installer Lilly donc si quelqu'un à une idée, je suis preneuse

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

UC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oswald S. Richards
« mon âme est brisée »
Messages : 66
Date d'inscription : 01/08/2014
Points : 78
Ft. : Jake Bugg
Âge : 21 ans
Localisation : Nord
Disponibilité : 0/2
Fiche : Sometimes quiet is violent
Liens : There's a beast and we all feed it

MessageSujet: Re: Il faut bien plus qu'un tube de colle pour réparer une vie brisée   Ven 17 Oct - 17:19

Bienvenue ! Pour le lieu, je dirais l'ouest.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
G. Oliver Clinngress
« je cherche encore »
Messages : 69
Date d'inscription : 02/09/2014
Points : 120
Ft. : Amber Heard
Localisation : IN THE SOUTH.
Disponibilité : FREE WAY

MessageSujet: Re: Il faut bien plus qu'un tube de colle pour réparer une vie brisée   Dim 19 Oct - 22:13

BIENVENUE CHEZ LES TOPAZES !

Tu es maintenant un membre à part entière d’Alter-Ego.

Pour bien débuter sur le forum je t’invite à aller voir par pour te familiariser encore plus avec le règlement. Par ici, pour te construire de belles relations, ou encore pour nous conter la vie de ton personnage.

La banque, le flood et tout le reste te sont maintenant accessibles *-*

Ainsi que la joie de pouvoir faire vivre ton personnage dans la partie RP.

Je suis complètement sous le charme de ta plume et de ton personnage, j'avais peur que ça tombe dans le too-much et ce n'est absolument pas le cas, c'est très juste. J'aime beaucoup  

Bon jeu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
« »

MessageSujet: Re: Il faut bien plus qu'un tube de colle pour réparer une vie brisée   

Revenir en haut Aller en bas
 

Il faut bien plus qu'un tube de colle pour réparer une vie brisée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]
» parce qu'il faut bien bosser un peut !!!!!!!!!
» Il faut bien savoir choisir ses amis ... [Nico/Elo]
» Faut bien se nourrir. [1 er post Rouxy (: ]
» Il faut bien plus qu'un petit rayon de Soleil pour réveiller le grand Lion paresseux.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alter-Ego :: Dans le vif du sujet :: ✗ try to find yourself :: ✗ fiches validées-